Le 25 janvier dernier, les étudiants du Master 2 Droit de la Vigne et du Vin de l’Université de Bordeaux ont eu la chance de visiter le Château Cheval Blanc à Saint-Emilion. En voici l’essentiel. L’ascension au sommet Avant les années 1852, le Château Cheval Blanc n’existait que sous la dénomination « vin de Figeac », du fait du rachat, année après année, de parcelles auprès du célèbre Château Figeac. A ce moment-là et depuis 1832, c’est Jacques Ducasse, ancien président du tribunal de Libourne, qui en est propriétaire. Par la suite, Henriette Ducasse, fille du propriétaire, se mariera avec Jean Laussac-Fourcaud, négociant en vinLire l’article… →

Le jeudi 10 février 2022, la 38e promotion du Master 2 Droit de la vigne et du vin a eu l’honneur d’être reçue au Château Ducru-Beaucaillou, Second Grand Cru Classé en 1855.  Nous découvrons la propriété logée au cœur d’une jolie brume matinale, à peine dorée par un soleil timide. Située sur la commune de Saint-Julien-Beychevelle, elle ne se trouve qu’à 800 mètres de l’estuaire qui, en étant à la fois source de douceur en hiver et de fraîcheur en été, est garant de la santé des vignes.  En 2020, Ducru-Beaucaillou a célébré en grande pompe 300 ans d’histoire. Depuis la fondation originelle du ChâteauLire l’article… →

Le 25 janvier dernier, les étudiants du Master 2 Droit de la Vigne et du Vin de l’Université de Bordeaux ont eu la chance de visiter le Château Troplong Mondot à Saint-Emilion. En voici l’essentiel. L’ascension d’un domaine vers l’exception L’histoire du Château Troplong Mondot est rythmée. Depuis le XVIIIème siècle, quatre familles ont participé à sa construction : les Sèze, les Troplong, les Valette et tout récemment les De Gironde.  L’édification du château est due à l’abbé Raymond de Sèze en 1745. A cette époque, il comptait déjà parmi les grands vins de Saint-Emilion. S’en suivent de nombreuses innovations, notamment par la famille Troplong quiLire l’article… →

C’est dans la commune de Cos, rattachée à la commune de Saint Estèphe, que nous avons visité le lundi 17 janvier 2022 le château Cos d’Estournel, Second Grand Cru Classé de 1855.  Le nom du Château n’est autre que l’adjonction du lieu-dit et du nom de famille du fondateur, Louis Gaspard d’Estournel, dit le Marquis d’Estournel. Plus généralement, « Cos » est originaire du Gascon et signifie « colline de cailloux ». Ce terme n’est pas hasardeux puisque la commune de Cos se situe sur une petite colline, à 26 mètres au dessus du niveau de la mer.  Le vignoble, situé en AOC Saint Estèphe, est localisé sur unLire l’article… →

Visiter le Château Pontet-Canet est un privilège. Tenant en effet à conserver une part de confidentialité, le Château réserve ses visites à un public restreint. Aussi, les étudiants du Master II Droit de la vigne et du vin ont eu la chance d’être reçus à Pontet-Canet ce lundi 17 janvier.  D’emblée, le visiteur est charmé par la noblesse et le romantisme des lieux. A la manière des invités de marque des temps jadis, il faut en effet, pour parvenir dans la cour du Château, emprunter l’allée centrale qui traverse le magnifique parc arboré de la propriété. Le secret de Pontet-Canet : la stabilité d’une propriétéLire l’article… →

En ce Lundi 10 janvier, les étudiants du Master Droit de la vigne et du vin ont eu l’honneur de pouvoir visiter le Château Angélus dans le vignoble de Saint-Emilion. En voici l’essentiel.  Angélus, c’est d’abord une géographie unique  De mémoire d’homme, « Angélus » a toujours désigné cette localité si particulière, logée sur le piémont du plateau calcaire de Saint-Emilion. Situées à l’ouest du célèbre village du même nom, les vignes d’Angélus se déroulent en pente douce vers les ondulations de la rivière Dordogne.  Le nom « Angélus » proviendrait originellement d’une étonnante singularité géographique. L’Angélus – rappelons-le – est cette prière chrétienne qui tenait une place fondamentaleLire l’article… →

Cette année 2022 débute pour nous avec la découverte du Château Beau-Séjour Bécot, 1er grand cru classé B de Saint-Emilion depuis 1996. Sur le terroir de Beau-Séjour Bécot, la culture de la vigne existe depuis l’époque Gallo-Romaine. Les moines de Saint Martin de Mazerat la perpétuent ensuite jusqu’au XVIIe siècle, où le domaine est transmis par alliance à la famille de Carles. C’est Jacques de Carles, militaire Saint-Emilionnais, qui baptise le cru « Beauséjour » en 1787.  A la fin des années 1960, Michel Bécot, originaire d’une famille de vignerons implantée depuis plusieurs siècles à Saint-Emilion, achète le domaine et l’étend. Il y accole son patronyme, faisantLire l’article… →

Le 30 novembre 2021 Le vignoble médocain du Château Siran entoure d’un seul tenant la belle bâtisse familiale des propriétaires Miailhe. Elle se distingue par ses façades d’un rose pénétrant, qui rappellent la couleur du marc du raisin pressé après les vendanges. L’histoire de ce Château débute au XVIIème siècle, âge florissant pour les vins de Graves. On appelait le regroupement des terres agricoles sur les plateaux de ce vignoble les « bourdieu ». De ces « bourdieu » se sont développés les Châteaux, sur un vignoble offrant à ses exploitants l’usufruit des terres de graves fluviatiles et sablonneuses. Il est admis que politique et vin font souvent bonLire l’article… →

Le 24 novembre 2021 Les nuages gris s’amoncèlent au-dessus de nos têtes tandis que nous avançons entre les rangs de vignes pour arriver au Château Pédesclaux. La 38ème promotion de Droit de la Vigne et du Vin est à Pauillac pour visiter le cinquième cru classé du Classement de 1855. Nous sommes accueillis par Audrey Ricordi, arrivée au Château Pédesclaux en 2018 après son diplôme d’ingénieure agronome. Elle occupe depuis 2020 les fonctions de maître de chai. Face à nous, le château semble hors du temps, entre modernisme assumé et histoire subjuguée, le verre et la pierre ne font qu’un pour le plus grand plaisirLire l’article… →