Château Cos d’Estournel, une invitation au voyage au coeur d’un somptueux palais dédié au vin

C’est dans la commune de Cos, rattachée à la commune de Saint Estèphe, que nous avons visité le lundi 17 janvier 2022 le château Cos d’Estournel, Second Grand Cru Classé de 1855. 

Le nom du Château n’est autre que l’adjonction du lieu-dit et du nom de famille du fondateur, Louis Gaspard d’Estournel, dit le Marquis d’Estournel. Plus généralement, « Cos » est originaire du Gascon et signifie « colline de cailloux ». Ce terme n’est pas hasardeux puisque la commune de Cos se situe sur une petite colline, à 26 mètres au dessus du niveau de la mer. 

Le vignoble, situé en AOC Saint Estèphe, est localisé sur un terroir très varié puisque colline et plateau sont composés majoritairement de graves (65 % de cabernet sauvignon) tandis que les coteaux sont composés d’argile (30 % de merlot). Le domaine possède une petite proportion des cépages du petit Verdot et de cabernet franc : 5%. Au total, ce sont environ 100 hectares, comprenant 40 000 pieds de vigne répartis sur 10 parcelles. 

Un peu d’histoire…

Portrait de Louis Gaspard d’Estournel © Cos d’Estournel

C’est en 1791 que Louis Gaspard d’Estournel hérite d’une propriété à Pomys et de quelques parcelles dans le village de Cos. À partir de cet instant, il commence à vouer un certain intérêt pour le vin et décide d’élaborer le sien au Château Pomys, aujourd’hui renommé « Maison d’Estournel », à quelques kilomètres de l’actuel Château Cos d’Estournel. Pris de passion, il se met à racheter, une à une, les parcelles du village de Cos jusqu’à posséder la totalité du village. C’est en 1820 que le Château est construit, mais il n’existe au départ que la partie basse de celui-ci. 

Alors que la tendance est au négoce, le Marquis d’Estournel veut gérer la mise en bouteille de son vin seul. Il est l’un des premiers à effectuer la mise en bouteille au château et à vendre lui-même son vin. Cependant, le principal marché dédié à la vente de vin est le marché anglais, principalement réservé au négoce. Afin d’éviter tout conflit avec les négociants, Louis Gaspard d’Estournel décide de commercialiser son vin en Inde dès 1838. Il est alors surnommé le « Maharadjah de Saint-Estèphe ». C’est pour cela que le Château Cos d’Estournel dans son architecture actuelle dispose de trois pagodes, rendant hommage à ses premiers échanges. Si l’on remarque l’absence de fenêtre sur la façade principale, c’est parce que le Château a toujours été consacré à l’exploitation du vin et n’a donc jamais été habité par le Marquis ou ses successeurs.

La porte principale du château, datant du XVIIème siècle, est plus ancienne que ce dernier et provient de Zanzibar. Les boiseries que l’on peut retrouver dans la salle principale proviennent, quant à elles, du Rajasthan.

L’histoire de Cos d’Estournel continue de perdurer avec la succession de cinq familles, dont la famille Reybier depuis l’année 2000. Ce qui a séduit Michel Reybier, tout comme Louis Gaspard d’Estournel, c’est la typicité du château et son invitation au voyage, mais avant tout la passion pour le vin. En effet, bien que le vignoble d’Estournel soit ancré à la région bordelaise, Monsieur Reybier continue son voyage en Champagne, en Provence et jusque dans la région du Tokaj, avec le domaine Hétszolo.

Le Château, en 2020, a fêté ses 200 ans et ainsi les 20 ans de direction de Michel Reybier. 

Une vinification des plus innovantes…

Derrière son apparence sophistiquée, le bâtiment principal cache un site moderne entièrement consacré à l’élaboration des vins du château, mélangeant simplicité et utilité. 

Le Château Cos d’Estournel commercialise au total trois vins. Le premier vin « Cos d’Estournel » et le second vin « Pagodes de Cos », tous deux mis en bouteille au Château, sont déclinés en rouge et en blanc. Depuis 2019, le Château réalise le « G d’Estournel » (anciennement Goulée d’Estournel), issu de l’AOC Médoc.  

Depuis 2008, le Château a fait construire un nouveau chai enterré pour la conception de ces trois vins, l’ancien chai servant désormais de salle de réception. Cependant, Michel Reybier a toujours voulu garder en tête l’esprit du chai initial en maintenant les étapes de la vendange dans cette même salle. Ainsi la réception, le tri ainsi que l’éraflage du raisin sont réalisés à l’étage de cette nouvelle pièce de réception.

Le Château Cos d’Estournel est le premier Château de la région bordelaise à effectuer une vinification entièrement gravitaire. Les chais sont conditionnés de manière à ce que le traitement de la vendange et du vin soit fait sans la moindre utilisation de pompe, afin de ne pas pressurer la récolte et ainsi éviter l’oxydation et l’endommagement du raisin. Même si le temps passé n’est pas le même qu’en travaillant mécaniquement, le vin y gagne en douceur et le fruit est préservé dans son entièreté. Il n’y a pas de remontage mais un délestage du jus deux fois par jour pendant la fermentation alcoolique avec quatre cuves ascenseurs. L’assemblage est fait avant la mise en barrique pour permettre une meilleure intégration du vin.

Les vins sont ensuite stockés dans le nouveau chai, qui se situe à quelques mètres en dessous du cuvier, permettant également un cheminement gravitaire du vin, de la cuve jusqu’à la barrique, par le biais d’un simple tuyau. Ce chai est isolé et doté d’un système de régulation de l’air permettant de contrôler la température et de préserver la fraicheur du vin et donc sa qualité. 

Le premier vin est stocké 16 mois en barrique, à 60% dans des futs neufs tandis que le second vin est stocké pendant 12 mois dans 30% de futs neufs.

Cette méthode de vinification permet ainsi de donner plus de finesse et de précision aromatique au vin. 

Photo: Jade Roques

Alors que le Château Cos d’Estournel nous fait d’ores et déjà découvrir un bâtiment majestueux et une technique de vinification des plus respectueuses pour le vin, il cache en son coeur son plus beau trésor : une pièce somptueuse au parfum oriental regroupant les plus vieux millésimes du Château. 

Place à la dégustation… 

Nous avons eu l’honneur de déguster deux vins du Château Cos d’Estournel, Pagodes de Cos (2014) ainsi que Cos d’Estournel (2012). 

Pagodes de Cos est le second vin du Château Cos d’Estournel. Son millésime 2014 est composé à 55% de cabernet sauvignon, 43% de merlot ainsi que 2% de petit Verdot. Se mélangent ainsi des notes de fraicheur sous un aspect mentholé mais également quelques notes fruitées que l’on ressent avec l’intensité du cassis et de la mûre. Un vin légèrement tannique et équilibré. 

Cos d’Estournel, quant à lui, est le premier vin du Château. Son millésime 2012 est réalisé à partir de 75% de cabernet sauvignon, de 22% de merlot, de 2% de cabernet franc ainsi que 1% de petit Verdot. Il reflète la gourmandise du fruit avec ses notes de cerise, la douceur et l’élégance avec une touche vanillée et la fraicheur aromatique du poivre blanc. Un vin souple et équilibré. 

L’ensemble de la promotion du Master 2 Droit de la Vigne et du Vin tient à remercier le Château Cos d’Estournel pour leur accueil, le partage de leur histoire et de leur savoir-faire.

Auteur : Amandine Crubilié

Château Cos d’Estournel, an travel invitation in the heart of a sumptuous palace dedicated to wine

It is in the town of Cos, attached to the town of Saint-Estèphe, that we visited on Monday 17 January 2022 the Château Cos d’Estournel, a Second Grand Cru Classé of 1855. 

The name of the Château is simply the addition of the locality and the family name of the founder, Louis Gaspard d’Estournel, known as the Estournel marquis. More generally, « Cos » originates from Gascon and means « hill of stones ». This term is not accidental since the commune of Cos is located on a small hill, 26 meters above sea level. 

The vineyard, located in the Saint-Estèphe appellation, is situated on a very varied terroir. The hill and plateau are mainly composed of gravel (65% Cabernet Sauvignon) while the slopes are composed of clay (30% Merlot). The estate has a small proportion of Petit Verdot and Cabernet Franc grapes: 5%. In total, there are about 100 hectares, comprising 40,000 vines spread over 10 parcels. 

A bit of history…

In 1791, Louis Gaspard d’Estournel inherits a property in Pomys and a few plots in the village of Cos. From that moment on, he grows a certain interest in wine and decides to make his own at Château Pomys, today renamed Maison d’Estournel, a few kilometers from the current Château Cos d’Estournel. Fascinated, he begins to buy up, one by one, plots of land in the village of Cos until he owns the entire village. The Château is built in 1820, but at first only the lower part of it exists. 

While trend is towards trading, the Marquis d’Estournel wants to manage the bottling of his wine alone. He is one of the first to bottle at the château and sell his wine himself. However, the main market for the sale of wine is the English market, which is mainly reserved for the trade. In order to avoid any conflict with the merchants, Louis Gaspard d’Estournel decides to sell his wine in India in 1838. He is nicknamed the « Maharajah of Saint-Estephe ». This is why Cos d’Estournel in its current architecture has three pagodas, paying tribute to its first exchanges. The absence of windows on the main facade is noticeable because the Château has always been devoted to wine production and has therefore never been inhabited by the Marquis or his successors.

The main door of the castle, dating from the 17th century, is older than the latter and comes from Zanzibar. The woodwork in the main room comes from Rajasthan.

The history of Cos d’Estournel continues to exist with the succession of five families, including the Reybier family since 2000. What seduced Michel Reybier, as well as Louis Gaspard d’Estournel, was the typicality of the château and its invitation to travel, but above all the passion for wine. Indeed, although the Estournel vineyard is embedded in the Bordeaux region, Mr Reybier continues his journey in Champagne, Provence and even in the Tokaj region, with the Hétszolo estate.

In 2020, the Château celebrated its 200th anniversary and thus the 20th year of Michel Reybier’s management. 

A most innovative winemaking process…

Behind its sophisticated appearance, the main building hides a modern site entirely dedicated to the production of the château’s wines, combining simplicity and utility. 

Château Cos d’Estournel markets a total of three wines. The first wine « Cos d’Estournel » and the second wine « Pagodes de Cos », both bottled at the Château, are available in red and white. Since 2019, the Château has been making « G d’Estournel » (formerly Goulée d’Estournel), from the Médoc AOC.  

Since 2008, the Château has built a new underground cellar for the production of these three wines, with the old cellar now used as a reception room. However, Michel Reybier has always wanted to keep in mind the spirit of the original winery by maintaining the harvest stages in this same room. The reception, sorting and destemming of the grapes are carried out on the first floor of this new reception room.

Château Cos d’Estournel is one of the first Château in the Bordeaux region to use a fully gravity-fed vinification process. The cellars are conditioned in such a way that the grapes and wine are processed without the use of a pump, so as not to press the harvest and thus avoid oxidation and damage to the grapes. Even if the time spent is not the same as with mechanical processing, the wine gains in smoothness and the fruit is preserved in its entirety. There is no pumping over, but the juice is racked twice a day during the alcoholic fermentation with four lift tanks. Blending is done before the wine is put into barrels to allow better integration of the wine.

The wines are then stored in the new cellar, which is located a few meters below the vat house, also allowing the wine to flow by gravity from the vat to the barrel via a simple pipe. This cellar is insulated and equipped with an air regulation system to control the temperature and preserve the freshness of the wine and therefore its quality. 

The first wine is stored for 16 months in barrels, 60% in new barrels, while the second wine is stored for 12 months in 30% new barrels.

This method of vinification gives the wine more finesse and aromatic precision. 

While Château Cos d’Estournel already shows us a majestic building and a wine-making technique that is most respectful of the wine, it hides its most beautiful treasure at its heart: a sumptuous room with an oriental perfume, containing the oldest vintages of the Château. 

Time for wine tasting… 

We had the honor of tasting two wines from Château Cos d’Estournel, Pagodes de Cos 2014 and Cos d’Estournel 2012. 

Pagodes de Cos is the second wine of Château Cos d’Estournel. Its 2014 vintage is composed of 55% Cabernet Sauvignon, 43% Merlot and 2% Petit Verdot. The wine is a blend of freshness with a mentholated aspect, but also some fruity notes that are felt with the intensity of blackcurrant and blackberry. A slightly tannic and balanced wine. 

Cos d’Estournel is the first wine of the Château. Its 2012 vintage is made from 75% Cabernet Sauvignon, 22% Merlot, 2% Cabernet Franc and 1% Petit Verdot. It reflects the greediness of the fruit with its cherry notes, the softness and elegance with a touch of vanilla and the aromatic freshness of white pepper. A supple and balanced wine. 

The entire class of the Master 2 Droit de la Vigne et du Vin would like to thank the Chateau Cos d’Estournel for their welcome and for sharing their history and know-how.

Traduction : Amandine Crubilié

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *