Throwback Thursday : journée à Saint-Emilion

Le jeudi 5 décembre 2019, la 36ème promotion du Master 2 Droit de la vigne et du vin s’est rendue à Saint-Émilion pour découvrir deux domaines viticoles de l’appellation Saint-Émilion Grand Cru : les châteaux Angélus et Beau-Séjour Bécot.

Comment ? 5 décembre 2019 ? Pourquoi un tel retard dans la publication ? Cela coïncide t-il avec le début des grèves qui affectent notre pays ? Que nenni ! Mais l’absence du community manager lors de l’après-midi y est pour beaucoup. Nous appellerons donc cela un « Throwback Thursday » comme on dit sur les réseaux.

Notre journée a débuté par la visite du château Angélus, propriété de la famille de Boüard de Laforest depuis huit générations (1782).

L’angélus était une prière qui régissait la vie du travailleur agricole. En effet, l’appel à la prière résonnait à heures fixes : à 7h pour le lever, à 12h pour le déjeuner, et à 19h pour le dîner.

L’Angélus de Jean-François Millet
(on aperçoit au loin le clocher de l’église qui sonne l’angélus).

Le nom du domaine ainsi que son emblème trouvent leur origine dans la situation géographique du château, lieu privilégié pour entendre sonner l’angélus des trois églises environnantes. C’est pour cette raison que se trouve, au-dessus de la porte d’entrée de la propriété, un majestueux carillon.

Notre guide nous a réservé un accueil privilégié puisque le carillon a sonné la Marseillaise… Rien que pour nous !

Nous sommes ensuite entrés dans la « nef » du château, entièrement rénovée. La famille de Boüard y est mise à l’honneur par une série de portraits.
Il en va de même de l’agent 007 qui, dans deux opus de la saga James Bond, déguste une bouteille de château Angélus.

Notre visite s’est poursuivie par le cuvier et le chai à barriques, également rénovés récemment. Le plafond a pour particularité d’être ondulé ! Pour rappeler l’onde sonore du carillon.
Comment ? Est-ce du perfectionnisme ? Qu’est-ce qui vous fait dire ça ?

Nous avons terminé par la dégustation de deux vins. D’abord, notre guide nous a présenté une bouteille du château Bellevue millésime 2012, propriété acquise par la famille de Boüard et dont le vin est vinifié par l’équipe du château Angélus depuis 2007. Puis, nous avons pu goûter une bouteille du château Angélus millésime 2011. Exquis.

Auréolés de cette visite, nous nous sommes ensuite rendus dans le village de Saint- Émilion pour déjeuner. Puis, nous avons pris la route en direction du château Beau- Séjour Bécot.

Ce domaine de 16 hectares est situé sur un plateau calcaire à l’ouest de Saint-Émilion. C’est une propriété familiale, appartenant à la famille Bécot depuis la Révolution française.

Après une présentation du terroir, du travail de la vigne et de l’historique de la propriété, nous avons visité le cuvier et les chais. Puis, nous avons eu la chance de découvrir, sous le vignoble, 7 hectares de carrières calcaires dans lesquels sont entreposées des dizaines de milliers de bouteilles.

Un véritable labyrinthe sous le vignoble !

Notre visite s’est achevée par la dégustation d’une bouteille de vin du château et d’une bouteille du château Joanin Bécot, propriété acquise par Juliette Bécot et son père Gérard en 2000.

L’ensemble de la promotion remercie sincèrement ces deux châteaux de nous avoir reçus et se souviendra de la sympathie des personnes qui ont accueillies.

Article rédigé par Diane Cazaubon et Louis Salles.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *