Château Lafite Rothschild – La subtile association entre excellence et rigueur

Date de la visite : 27 mars 2019

Master 2 Droit de la vigne et du Vin, 35ème promo 2018 – 2019

  • Nom du château: Château Lafite Rothschild
  • Localisation : Pauillac (33)
  • Appellation : AOC Pauillac

Notre visite a débuté par quelques propos introductifs quant à l’histoire du groupe, du Château Lafite Rothschil et de « l’esprit Lafite ».

Le Château Lafite tire son nom de la famille de La Fite, première famille propriétaire du Château. A partir du XVIIème siècle, la propriété du Château Lafite tomba entre les mains de la famille de Ségur. Le premier vignoble fût planté par Jacque de Ségur à la fin du XVIIème siècle.

En 1868, le baron James de Rothschild acquiert le Château Lafite. Il a été le premier Château acquis par la famille Rothschild et a inspiré, depuis, les pratiques viticoles des différents domaines du groupe. Le savoir-faire et la tradition, perpétués à travers les générations successives, sont appliqués à l’ensemble des propriétés avec pour objectif de produire des vins de qualité d’une grande finesse et d’une grande élégance. Aujourd’hui c’est le baron Eric de Rothschild qui dirige le Château. « L’esprit Lafite » c’est également l’esprit de découverte qui a mené le groupe à s’ouvrir au nouveau monde en s’implantant notamment en Argentine, en Chine et au Chili.

Les 112 hectares du vignoble du Château Lafite Rothschild comprennent trois grandes parties : les coteaux autour du Château, le plateau des Carruades et une parcelle sur la commune voisine de Saint-Estèphe. Les sols sont majoritairement composés de graves fines et profondes mêlées à du sable et du calcaire. L’encépagement est constitué de cabernet sauvignon à 70%, de merlot à 25%, de cabernet franc à 3% et de petit verdot à 2%.

Pas à pas, nous avons eu le plaisir de déambuler dans les différents bâtiments du Château à commencer par le cuvier puis les chais.

La récolte de chaque parcelle est effectuée à la main puis disposée dans des cuves séparées afin de conserver l’identité du terroir sur lequel le raisin a mûri. Chez Lafite Rothschild, méthodes traditionnelles et innovations techniques se complètent. Les fermentations s’effectuent dans deux cuviers, l’un traditionnel composé de chêne et l’autre plus moderne composé de cuves en acier inoxydable. L’assemblage des vins est réalisé lors du premier soutirage des barriques en mars. Les vins sont ensuite élevés en chai pendant 18 à 20 mois. L’impressionnant chai circulaire du Château Lafite Rothschild a été construit en 1987. Il se caractérise par sa forme octogonale atypique et une voûte soutenue par 16 colonnes. Durant la saison estivale, grâce à son impressionnante capacité acoustique, le chai devient régulièrement le théâtre de représentations lyriques.

C’est au sein même de cet immense chai circulaire que nous avons eu l’honneur de déguster le millésime 2004 du Château Lafite Rothschild. Au nez, le bouquet exprime un délicat parfum floral puis un large spectre d’arômes allant de la vanille aux fruits frais. La bouche est puissante et révèle des tanins serrés tout en conservant la finesse et l’élégance de ce grand vin.

Nous souhaitons remercier vivement le Château Lafite Rothschild et toute leur équipe pour leur accueil.

Lorène Babin

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *