Visite du Château Cos d’Estournel – L’Orient à Saint-Estèphe

Date de la visite : Jeudi 13 décembre 2018

Master 2 Droit Vigne et Vin 35ème Promo 2018-2019

 

 

  • Nom du Château : Château Cos d’Estournel
  • Localisation : Saint-Estèphe
  • Appellation : AOC Saint-Estèphe

 

 

Remarquable, par l’originalité de son architecture que l’on doit au goût de son fondateur Louis Gaspard d’Estournel pour les Indes, le Château Cos d’Estournel l’est tout autant par l’excellence de ses vins.

Sans doute comme un hommage à l’œuvre d’une vie dédiée au vin, le Château Cos d’Estournel a été classé Deuxième Grand Cru en 1855, peu de temps après la disparition de son fondateur. Depuis lors, le domaine viticole n’a cessé de s’affirmer par un style iconique, mélange subtil d’exotisme et de terroir médocain.

 

 

Situé dans la partie sud de Saint-Estèphe, « cos » est dérivé du mot « colline de galets » en vieux gascon. Cette colline permet au Château Cos d’Estournel de bénéficier d’un emplacement unique, d’une diversité d’expositions et de terroirs. Une situation exceptionnelle qui explique pourquoi Louis Gaspard d’Estournel n’eut de cesse, jusqu’à la fin de sa vie, d’agrandir la superficie du vignoble pour réunir d’un seul tenant l’intégralité de la colline de Cos.

Depuis le rachat du Château Pomys – ancienne demeure du fondateur de Cos – le vignoble de Cos d’Estournel compte pas moins de 100 hectares de vignes, répartis autour du Château.

 

 

Au sommet de la colline de « Cos », terroir de cailloux et de graves profondes, se trouvent les parcelles de Cabernet Sauvignon, les plus grandes étant exposées au soleil couchant. Côté Est, ce sont les parcelles des grands Merlots.

Sur les pentes de la colline, le Merlot est planté sur un terroir argilo-calcaire, légèrement sablonneux pour les parcelles les plus proches de l’Estuaire de la Gironde.

L’encépagement est également composé de parcelles de Cabernet Franc, utilisées dans l’assemblage du Grand Cru « Cos d’Estournel » et d’une parcelle de Petit Verdot dédiée au second vin, « Les Pagodes de Cos ».

 

 

L’arrivée sur les terres de Cos est marquée par une arche majestueuse, surmontée du blason de Louis Gaspard d’Estournel : le lion et la licorne. Mais c’est un autre édifice qui attire l’œil : le bâtiment principal, habillé de sa mythique porte en provenance du Rajasthan et surmonté de monumentales pagodes, édifiées pour fêter le retour des Indes et la réussite commerciale de Louis Gaspard d’Estournel.

A terroir exceptionnel, innovations exceptionnelles. Les derniers travaux datant de la fin des années 1980, le propriétaire actuel, Michel Reybier, a souhaité donner un second souffle à Cos tout en pérennisant l’héritage de Louis Gaspard d’Estournel.

 

 

Les travaux, débutés en 2005 et terminés pour la vendange 2008, ont fait collaborer deux architectes aux univers très différents : J.-M. Wilmotte, pour la partie technique, avec comme matériaux de prédilection le verre et l’inox ainsi que J. Garcia, pour la partie historique et les jardins, très inspiré par la connexion de Cos avec l’Inde, grâce à qui les éléphants sont devenus la figure emblématique du domaine.

 

 

La volonté de modernisation, liée à celle de retrouver l’expression totale du terroir de Cos dans le vin final a conduit à la construction du premier chai gravitaire du bordelais. L’idée est que le vin doit être travaillé avec beaucoup de douceur, ce qui explique le « retour aux fondamentaux », à ce qui existait déjà au XIXème siècle : la gravité naturelle.

Aujourd’hui, grâce à ce système gravitaire, aucune utilisation de pompes n’est faite. Le travail de la matière se fait dès la vendange avec un maximum d’inertie pour gagner en précision aromatique.

De la même manière, la vinification se fait au parcellaire. Ainsi, puisque sur les 100 hectares de vignes il y a 84 parcelles, il y a autant de cuves.

 

Pour clôturer cette visite, nous avons eu la chance de déguster un millésime 2011 très charmeur des « Pagodes de Cos », issu d’un assemblage à 65% Cabernet Sauvignon, 33% Merlot et 2% Petit Verdot. Puis, un élégant « Château Cos d’Estournel » millésime 2008, issu d’un assemblage à 85% Cabernet Sauvignon, 13% Merlot et 2% Cabernet Franc. Ce premier millésime vinifié dans le nouveau chai gravitaire, avec une quantité atypique de Cabernet Sauvignon, nous a conquis par son élégance et sa précision aromatique marquée par les fruits noirs et la réglisse.

 

 

Les étudiants tiennent à remercier le Château Cos d’Estournel qui a chaleureusement accepté de leur faire découvrir ce « palais pour le vin » si singulier.

Article rédigé par Marie JABIOL

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *